Qu'est-ce qu'un réseau de chauffage urbain ?

Un chauffage central à l'échelle d'une ville

Le système de chauffage repose sur le principe d'un réseau souterrain qui véhicule de l'eau chaude (105°C maxi) à travers la ville. Alimenté par une unité de production, le réseau distribue la chaleur aux bâtiments qui lui sont reliés (hôpital, écoles, lycées, collèges, logements collectifs, bâtiments tertiaires...). Cette eau est acheminée par des canalisations desservant les immeubles équipés de postes de livraison appelés sous-stations.

La chaufferie

Point de départ du réseau de chauffage urbain, l'unité de production est sous la responsabilité permanente d'une équipe de techniciens, disponible 24/24h et 365 jours par an, ceci afin d'assurer la production de chaleur. 

L'unité de production, ou chaufferie centrale, produit l'énergie nécessaire au fonctionnement du réseau urbain. Elle est le cœur du système.

La production de chaleur est assurée par des sites de production multi-énergies utilisant des technologies innovantes tant sur le plan des rendements énergétiques que sur le plan environnemental.

Ces installations permettent de garantir, en toute tranquillité, la température de l'eau qui circule dans le réseau jusqu'à l'utilisateur final. 

Le réseau de transport de l'énergie ou circuit primaire

Le réseau proprement dit est constitué de canalisations dont :

  • l'une assure le transport de l'eau chaude depuis la centrale thermique vers les points de livraison constitués de sous-stations alimentant les abonnés
  • l'autre garantit son retour

L'eau circule, en fonction de la rigueur climatique, à des températures comprises entre 90 et 105°C à l'aller et, 70 et 90°C au retour.

Les canalisations font l'objet d'une isolation thermique permettant de limiter la perte de température entre le point de départ et le point de livraison le plus éloigné. 

La sous-station

La sous-station est le poste de livraison de l'énergie thermique qui, dans chacun des immeubles, distribue le chauffage et l'eau chaude sanitaire collective.

Elle assure le rôle d'une chaufferie collective d'immeuble, sans en avoir les inconvénients : elle est plus simple, moins encombrante, et surtout non polluante. Elle évite toute combustion dans l'enceinte de l'immeuble.

C'est dans la sous-station que se trouvent l'échangeur thermique, le préparateur d'eau chaude sanitaire et les compteurs. L'échangeur thermique assure la séparation physique du réseau de chauffage urbain issu de la centrale de production, dit "réseau primaire", et du réseau de l'immeuble dit "secondaire" qui alimentera en chaleur l'ensemble des radiateurs, l'eau chaude sanitaire de chacun des appartements raccordés au chauffage central.

Le circuit secondaire

La chaleur est produite en chaufferie centrale à partir de plusieurs combustibles. Le réseau urbain (ou circuit primaire) distribue cette chaleur dans les sous-stations et réchauffe les circuits secondaires propres à chaque bâtiment.

Ces circuits secondaires assurent ainsi le chauffage et l'eau chaude sanitaire dans chaque logement.

Depuis chaque sous station, le circuit secondaire (chauffage et eau chaude collective) est à la charge du propriétaire d'immeuble et peut être géré par un gestionnaire de chauffage au sein d'un contrat d'exploitation. Ce contrat peut prendre de multiples formes qui déterminent le confort de l'usager :

  • Contrat simple : régulation seule en sous-station
  • Contrat intermédiaire : conduite et maintenance
  • Contrat complet MT : exploitation avec engagement de température dans les logements et garantie totale (dépannages inclus) des équipements (régulateur, circuits, radiateurs...) 

Limites de prestations

Vénissieux Energies assure la fourniture d'énergie thermique nécessaire au chauffage et à la production d'eau chaude sanitaire, tout au long de l'année.


Vénissieux Energies livre la chaleur en pied d'immeuble, dans un poste de livraison appelé "sous-station".

Vénissieux Energies est responsable de la fourniture jusqu'à l'échangeur de chaleur "primaire/secondaire" pour le chauffage et jusqu'au module de préparation de l'eau chaude sanitaire.

Au-delà, les installations, dites "secondaires", de distribution à l'intérieur des immeubles sont de la responsabilité de l'abonné qui peut souscrire pour leur entretien un contrat spécifique auprès de Vénissieux Energies ou de tout autre prestataire.


Un arrêt de production, pendant la période estivale, permet, suivant les conditions définies au "Règlement du service", de procéder aux gros travaux de maintenance et d'entretien.