Le fonctionnement de la chaudière biomasse

1. Livraison combustible par camions à fond mobile

2. Fosse de déchargement

3. Silo de stockage principal

4. Pont roulant et benne preneuse

5. Silo tampon et extracteur à râteaux-poussoirs

6. Convoyeur à chaînes

7. Clapet et poussoir d'introduction

8. Foyer à grille dynamique

9. Chambre de combustion bas NOx et bas CO

10. Echangeur à tubes de fumées

11. Recirculation des fumées

12. Ramonage automatique de l'échangeur

13. Décendrage foyer et échangeur par vis cendres

14. Benne à cendres

15. Economiseur

16. Dépoussiéreur multicyclones

17. Filtre à manches

18. Ventilateur extraction fumées

19. Cheminée

1. La biomasse arrive par camion, à fond mouvant (d'environ 90 m3), depuis la plateforme de préparation Dalkia de Décines et est déversée au niveau de 2 fosses de réception de 140 m3 chacune.

2. Ce bois est ensuite placé dans un silo de stockage de 850 m3 à l'aide d'un grappin d'une capacité de 3 m3. Le grappin est fixé sur un pont roulant (type bipoutre).

3. Le bois est ensuite repris et stocké dans un silo tampon d'environ 140 m3.

4. Une loge d'échelles mobiles disposés en partie basse pousse la biomasse vers le convoyeur à chaînes qui achemine ce bois jusque dans le foyer de la chaudière par l'intermédiaire d'un poussoir d'introduction.

5. Ce bois s'enflamme par rayonnement de la voûte réfractaire. La combustion (entre 800 et 900 °C) se fait sur une grille dynamique.

6. Les fumées issues de la combustion sont dépoussiérées via un filtre multi-cyclone puis un filtre à manches permettant d'avoir le niveau optimum de filtration des fumées.
L'installation dispose également d'un économiseur permettant de réduire la température des fumées et d'améliorer, de ce fait, le rendement de la chaudière biomasse.

7. La chaleur est acheminée via un réseau enterré vers les bâtiments raccordés.

8. Quand la combustion est terminée, les cendres sont récupérées et remontées par l'intermédiaire d'un racleur à l'extérieur dans des bennes.